Contraception

N’oubliez pas d’avoir recours à un moyen de contraception jusqu’à ce que vous soyez prête à avoir un autre enfant.

L’allaitement exclusif peut réduire, mais n’élimine pas, les probabilités d’une grossesse dans les six mois suivant l’accouchement. Comme vous pouvez tomber enceinte à nouveau, il est important d’utiliser un moyen de contraception en tout temps.

Certains contraceptifs hormonaux renfermant de l’estrogène ne devraient pas être utilisés au cours des premiers stades l’allaitement, puisquils peuvent réduire l’approvisionnement en lait. (Cela ne sapplique pas aux produits renfermant de l’oestrogènes appliqués par voie vaginale pour contrer l’atrphie vaginale durant l’allaitement.)

Consultez votre fournisseur de soins de santé a propos des options en matière de contraception.

Contraceptifs oraux (CO)

  • Il est possible de commencer à les prendre trois semaines après l’accouchement si vous n’allaitez pas au sein.
  • La pilule contenant à la fois des œstrogènes et un progestatif peut réduire la production de lait; il faut donc attendre au moins six semaines avant de commencer à la prendre si vous allaitez au sein.
  • La pilule contenant uniquement un progestatif n’affecte en rien la production de lait; il est donc possible de la prendre pendant la période d’allaitement au sein. Elle constitue un excellent choix pour les mères qui allaitent.

Timbre contraceptif / anneau vaginal

  • Les indications sont les mêmes que pour la pilule œstrogènes-progestatif : commencez trois semaines après l’accouchement si vous n’allaitez pas au sein, ou attendez au moins six semaines avant de commencer si vous allaitez au sein.

Contraceptif injectable

  • Une injection toutes les 12 semaines
  • Peut être administré pendant la période postpartum, que vous allaitiez au sein ou non
  • Aucun effet secondaire n’a été constaté par rapport au lait maternel ou à l’ingestion de l’hormone par le nourrisson

Dispositif / système intra-utérin

  • Est inséré dans l’utérus par un médecin plus de six semaines après l’accouchement
  • Il s’agit d’une méthode fiable et durable de contraception (jusqu’à cinq ans); toutefois, le dispositif peut être retiré en tout temps
  • Le système intra-utérin hormonal est aussi efficace qu’une ligature des trompes

Méthodes de barrière

  • Ces méthodes ne contiennent pas d’hormones et n’ont besoin d’être utilisées que lors de la relation sexuelle en tant que tel
  • Les condoms peuvent être utilisés en tout temps; ils sont généralement utilisés pendant la période d’allaitement au sein
  • Utilisez des condoms sans spermicide et davantage de lubrifiant à base d’eau pour éviter l’irritation vaginale
  • Le diaphragme et la cape cervicale doivent être rajustés six semaines après le début de la période postpartum

Contraception d’urgence

  • Les contraceptifs d’urgence sont efficaces jusqu’à cinq jours suivant une relation sexuelle non protégée; toutefois, il est préférable de les prendre dans les 24 à 48 heures suivant la relation.
  • Un DIU d’urgence en cuivre peut être mis en place jusqu’à sept jours après une relation sexuelle non protégée.

Sterilisation

1. Stérilisation féminine = ligature des trompes

  • Il s’agit d’une solution permanente; elle ne devrait être offerte qu’aux couples qui sont absolument sûrs de ne pas vouloir d’autres enfants
  • S’effectue habituellement par chirurgie abdominale
  • Peut s’effectuer le lendemain de l’accouchement pendant que vous êtes encore à l’hôpital, à l’aide d’une incision de 2 à 3 cm pratiquée dans la région du nombril
  • Il est également possible d’effectuer l’intervention par laparoscopie, à l’aide d’une ou deux incisions, à partir de six semaines après l’accouchement.
  • Dans certains centres, l’intervention est pratiquée à l’aide d’une caméra insérée dans l’utérus, et au cours de laquelle de petites bandes sont placées autour de chacune des trompes.

2. Stérilisation masculine = vasectomie

  • Il s’agit d’une solution permanente; elle ne devrait être offerte qu’aux couples qui sont absolument sûrs de ne pas vouloir d’autres enfants
  • Intervention effectuée en clinique externe
  • Moins risquée et plus efficace que la ligature des trompes

Autres sujets liés à la grossesse et à l'accouchement