Tabagisme, alcool, et drogues

Si la santé de votre bébé vous tient à cœur, il n’est jamais trop tard pour réduire la consommation d’alcool, de nicotine, ou de drogues illicites ou pour y mettre fin.

Tabagisme

Il a été prouvé que le tabagisme pendant la grossesse a un lien avec le faible poids à la naissance, des bébés prématurés et d’autres issues négatives. C’est également le cas pour l’exposition à la fumée secondaire indirecte. La recherche démontre que l’abandon du tabagisme aussi tard qu’à la 32e semaine de gestation peut encore être bénéfique, bien qu’il soit préférable de mettre fin au tabagisme avant de devenir enceinte. Consultez votre fournisseur de soins de santé sur la prise en charge de votre état de manque pendant la grossesse.

Alcool

L’idéal est de ne consommer aucun alcool si vous êtes enceinte ou pensez le devenir. Les données indiquent qu’une consommation élevée d’alcool et les excès occasionnels d’alcool peuvent avoir des effets graves sur votre bébé, y compris au début de la grossesse. Aucune quantité d’alcool n’est sûre pendant la grossesse. Consultez votre fournisseur de soins de santé si vous avez besoin d’aide pour maîtriser votre consommation d’alcool.

Drogues

L’utilisation de drogues illicites n’est jamais sûre, surtout dans le cadre d’une grossesse. Consultez votre fournisseur de soins de santé si vous avez besoin d’aide à ce niveau.

Autres sujets liés à la grossesse et à l'accouchement